Eure-et-Loir : une femme sapeur-pompier violemment agressée pendant une tournée des calendriers

Une femme sapeur-pompier du centre de secours de La Loupe (28) a été violemment agressée alors qu’elle effectuait, en tenue professionnelle, la tournée des calendriers sur la commune de Fontaine-Simon.

Selon nos confrères de l’Écho Républicain, l’affaire remonte au 10 décembre dernier. Ce jour-là, vers 17 heures, une femme sapeur-pompier volontaire du centre de secours de La Loupe a été agressée lors d’une tournée des calendriers, qu’elle effectuait seule, sur la commune de Fontaine-Simon.

Le commandant Pascal Prévost, chef du groupement territorial ouest du SDIS d’Eure-et-Loir, précise : « Un motard casqué et le visage dissimulé par un foulard s’est arrêté à son niveau et lui a porté des coups violents sur le crâne au moyen d’un objet qui ressemblait à un bâton hérissé de picots. »

Deux plaintes

La femme aurait perdu connaissance. Blessée, elle a été conduite par ses collègues au centre hospitalier de Nogent-le-Rotrou qu’elle a pu quitter après avoir reçu des soins et subi divers examens. L’argent de la vente des calendriers qu’elle avait recueilli lui a été volé : « Une somme dérisoire d’à peine 50 € », précise le commandant à nos confrères de l’Écho Républicain.

Deux plaintes ont été déposées auprès de la gendarmerie de Nogent-le-Rotrou. L’une par la victime et l’autre par l’Amicale des sapeurs-pompiers.

« Si il y a, au niveau national, une augmentation des agressions sur les sapeurs-pompiers lors de leurs interventions, nous ne sommes pas habitués au niveau départemental et notamment en milieu rural à ce genre d’agression qui s’est déroulée en dehors du cadre d’une intervention et dont la victime est une femme qui portait son uniforme », souligne le commandant Prévost.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *