Côtes d’Armor : quand la vie donne du sens à l’expression « mouiller sa chemise »

Le 2 janvier dernier, vers 20h30, le centre opérationnel de la gendarmerie reçoit l’appel d’une femme dont l’époux, âgé de 77 ans, a disparu. Elle explique qu’ils ont enlisé leur véhicule dans un chemin au lieu-dit « Le Maugoro » à Plouvara et ont sollicité l’aide d’un agriculteur du secteur, lequel est parvenu à sortir le véhicule avec son tracteur. Durant l’intervention, le propriétaire du véhicule a quitté les lieux à pied sans explication.

Quatre gendarmes de Lanvollon et Châtelaudren se lancent immédiatement à la recherche du septuagénaire. Au bout de quelques minutes, les militaires entendent un cri provenant d’un champ gorgé d’eau situé à quelques dizaines de mètres du chemin. Ils découvrent l’homme complètement recouvert de boue, allongé face contre terre au milieu du champ et à bout de souffle.

Avec l’aide des habitants arrivés en renfort, les gendarmes parviennent à extirper l’homme rapidement pris en charge par les sapeurs-pompiers, puis transporté à l’hôpital de SAINT-BRIEUC. L’expression « mouiller sa chemise » aura pris tout sons sens lors de ce sauvetage in extremis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *